Les échanges de Jeunes

Ou comment partir à l'étranger ?!

Préambule

I. Objectifs du programme.

II. Comment un échange est réalisé.

III. Préparations.

3.1. Obligations.
3.2. Prise de contacts.
3.3. Langage.
3.4. Voyage vers l'étranger.
3.5. Assurances.

IV. Le choc des cultures.

V. Arrivée à l'étranger.

VI. La famille d'accueil.

6.1. Vie de Famille.
6.2. Installation.
6.3. Discipline.
6.4. Finance.
6.5. Mal du pays.
6.6. Problèmes de poids.
6.7. Changement de famille.

VII. Le District hôte.

VIII. Le Club hôte.

8.1. Le conseiller du Rotary.
8.2. Réunions de Club.
8.3. Finances.
8.4. Parler en public.

IX. L'école.

9.1. Présence obligatoire.
9.2. Organisation.
9.3. Direction scolaire.
9.4. Uniformes d'écoliers.

X. La vie sociale.

10.1. Ambassadeur.
10.2. Discours.
10.3. Activités sociales.

XI. La correspondance.

XII. Les voyages.

XIII. Les règles impératives des échanges.

XIV. La période d'adaptation.

XV. Le formulaire de pre-inscription.

XVI. Les adresses utiles.

ANNEXES :

La Marseillaise

*********************

Guide pour jeunes Français.

Préambule.

Le programme d'échange de jeunes est une aventure formidable et une expérience extrêmement enrichissante pour tous les participants. Les jeunes en sortent grandis s'il s'y investissent. Ce document contient des informations visant à assurer le succès de ce programme. Il doit être lu soigneusement, mais est basé sur ce qui ce fait en France. Le District qui reçoit les jeunes aura peut-être d'autres règles, tout en gardant le même état d'esprit.

 

I. Objectifs du programme.

II. Comment un échange est réalisé.

Le candidat peuvent être fille ou garçon et enfant de Rotariens ou non. Les enfants de Rotariens ne reçoivent pas de préférence particulière dans la sélection. Tous les candidats sont sélectionnés uniquement sur le mérite.

Le candidat doivent avoir entre 15 et 18 ans, mais ne doit pas avoir 19 ans le jour du départ, à moins qu'un âge différent soit mutuellement accepté par les Rotary Clubs ou Districts.

Le candidat doit avoir des notes au dessus de la moyenne et doit avoir une personnalité ouverte et agréable. Il doit avoir bon caractère et bonne réputation.

Dès juillet, le candidat fait une demande manuscrite et l'envoie au Rotary Club le plus proche de son domicile. Vous trouverez sur le site www.rotary1520.org  la liste des Clubs du District ! Une fois sélectionné par le Rotary Club parrain, le formulaire de candidature est envoyé au responsable du District, où une deuxième sélection est effectuée.

Le candidat doit choisir 5 pays dans la liste des pays qui participent au Programme. Le choix se fera en fonction du projet du candidat, mais ces échanges sont d'abord culturels avant d'être linguistique... Ne pas hésiter à sortir de l'Europe, et choisir des pays qui sortent de l'ordinaire... L'idéal serait d'avoir 20 % d'échanges sur chaque continent.

Le coût du Programme est très modique. La famille qui envoie son enfant doit payer :
En France :

A l'étranger :
Votre enfant recevra environ 60€ chaque mois d’argent de poche, cela ne lui suffira pas toujours ! Et règlera :

Le Rotary Club parrain doit payer :

Lorsque le projet est validé par le District, le candidat remplit un dossier sur www.crjfr.org , l'imprime et le fait signer par toutes les personnes concernées (école, médecin, dentiste, Rotary Club, responsable du Programme). Le dossier est envoyé à l'étranger. Le dossier du jeune étranger nous est envoyé pour information et signatures des documents permettant l'obtention du visa français. La famille du candidat doit présenter au Rotary Club hôte les formulaires garantissant l'accueil et désigne une école et quatre familles d'accueil où le jeune vivra pendant son séjour à l'étranger.

Les jeunes français partent entre le 15 juillet et le 25 août.

Les jeunes étrangers arrivent en janvier pour les jeunes de l'hémisphère sud, ou fin août pour les jeunes de l'hémisphère nord.
 

III. Préparations.

3.1. Obligations.

Quand ils sont sélectionnés par notre District, les candidats suivent deux formations obligatoires organisées par le District. Ils y apprennent ce qu'est le Rotary, et quelles sont les règles et obligations qu'ils doivent respecter.

Ils sont obligés d'accepter les obligations suivantes :

3.2. Prendre contact.

Dès que le jeune connaît le nom de son Rotary Club et de la première famille d'accueil, il doit écrire pour se présenter et donner des renseignements complémentaires.

3.3. Langue.

Le jeune est sensé connaître les rudiments de la langue du pays d'accueil. Nous conseillons vivement d'apprendre le plus possible de cette langue étrangère, afin de profiter au maximum de cette année exceptionnelle. Plus le candidat connaît cette langue, plus ce sera facile et profitable.

3.4. Voyage vers l'étranger.

Après avoir été accepté par le pays d'accueil, et avoir reçu la "garantee form" (formulaire certifiant l'hébergement et la scolarisation du jeune), le jeune peut s'occuper de son visa, soit en se déplaçant à Paris dans les consulats ou ambassades, soit en prenant contact avec la société "Visa Express" à Paris qui pourra l'aider dans cette démarche. Surtout, dès qu'il connaît la date, l'heure et le lieu de son arrivée, le jeune doit écrire ces informations à la famille d'accueil pour ne pas se retrouver seul(e) dans un aéroport étranger...

Pour le retour, le jeune doit réserver son billet quelques mois avant le retour prévu, et le confirmer en temps et heure. Le conseiller du Club d'accueil peut l'aider si nécessaire.

3.5. Assurances.

Les parents de chaque jeune doivent prendre une assurance maladie spécifique à chaque pays d'accueil ("Bolduc" pour les Etats-Unis, "Sigma" pour l'Australie, etc.). Le District d'accueil adressera avant le départ le formulaire d'inscription de la société d'assurance. Parfois, le Rotary Club hôte paie l'assurance sans en demander le remboursement... Il faut penser aussi à la Responsabilité Civile, parfois payée par le Rotary Club.

IV. Le choc des cultures.

Bien qu'il existe de nombreuses similitudes entre les façons de vivre des pays européens, vous aurez certainement des surprises outremer. Il faut bien se renseigner avant de partir sur le pays, le climat, l'histoire, le gouvernement, l'économie, l'éducation, les transports, la communication, la santé, les coutumes et politesses, le style de vie, la religion, la famille, les repas, ... Par exemple, aux Etats-Unis, pour être bien élevé en mangeant, il faut laisser la main gauche sous la table...

V. Arrivée à l'étranger.

Les jeunes sont habituellement envoyés à l'étranger à partir de l'aéroport de Charles de Gaulle à Paris, bien qu'ils puissent partir de Bruxelles. A l'arrivée, ils seront accueillis par leur conseiller et des membres de leur première famille d'accueil. Ils porteront leur veste aux couleurs du Rotary pour être mieux reconnu, et sauront quelques mots gentils en réponse aux mots de bienvenue.

VI. La famille d'accueil.

La famille d'accueil du jeune est responsable de lui socialement, spirituellement et physiquement.

6.1. La vie de famille.

Dans la plupart des cas, les jeunes seront hébergés dans 3 à 4 familles différentes. Les Rotary Clubs ont une complète autonomie en la matière et peuvent varier le nombre de familles d'accueil et le temps passé chez chacune d'elles. Tant que les jeunes sont à l'étranger, ils ne seront pas considérés comme des invités, mais comme membre de la famille. Cela signifie beaucoup d'adaptation de la part du jeune : il n'y a aucune obligation pour la famille d'accueil de s'adapter à la vie du jeune. Le jeune profitera mieux de cette année s'il devient un membre de la famille et assume les charges de famille d'un jeune de son âge. Ainsi, le jeune est sensé faire son lit, ranger sa chambre, aider aux tâches ménagères comme mettre ou débarrasser la table, etc...

6.2. Installation.

Le jeune doit s'intégrer et s'adapter à sa nouvelle famille. Suit ici un questionnaire qui l'aidera à mieux s'installer. Nous lui conseillons de discuter tous les points de la liste avec chaque nouvelle famille.

Questionnaire pour votre première soirée avec votre famille hôte

Comment dois-je vous appeler ?

De quelle tâche domestique suis-je chargé dans la maison en plus de :

- Faire mon lit chaque jour ?
- Ranger et garder ma chambre en ordre ?
- Nettoyer la baignoire et le lavabo à chaque fois que je m’en sers ?

Quand fait-on la lessive ? Où dois-je laisser mon linge sale ? Y-a-t-il un sac à cet effet ?

Dois-je laver moi-même mes sous-vêtements ?

Dois-je repasser moi-même mon linge ?

Puis-je utiliser à tout moment la machine à laver, à repasser, à coudre ?

Où puis-je mettre mes affaires de toilette ?

Quel est le meilleur moment pour utiliser la salle de bains ou la douche ?

Est-ce que je peux me servir des articles de toilette, comme le savon, du dentifrice, etc. ?

A quelle heure se déroulent les repas ?

Que puis-je faire pour aider au moment des repas ?

- Mettre la table ?
- Débarrasser la table ?
- Aider à laver la vaisselle ?
- Ranger les couverts ?
- Vider la poubelle ?

Est-ce que je peux me servir seul en nourriture et boissons ou dois-je tout d’abord demander la permission ?

Quels sont les endroits privés de la maison qui me sont interdits d’accès ?

Puis-je accrocher des affiches au mur de ma chambre ?

Puis-je réorganiser ma chambre ?

Quelles sont vos règles concernant ma consommation d’alcool et de tabac ?

Où puis-je ranger ma valise ?

A quelle heure dois-je me lever pendant la semaine ? Le week-end ?

A quelle heure dois-je me coucher ?

Ai-je le droit de sortir le soir et à quelle heure dois-je être rentré ?

Est-ce que je peux inviter des amis à passer la soirée à la maison ? A me rendre visite dans la journée ?

Quelles sont les conventions concernant les appels téléphoniques ?

- Dois-je demander la permission ?
- Mes amis peuvent-ils m’appeler ?
- Puis-je appeler l’étranger ou la province? A quel prix ?
- Puis-je appeler chez moi ? A quel prix ?

Comment s’y prend-on pour envoyer du courrier ? Quelle adresse dois-je donner pour en recevoir ?

Est-ce que le père ou la mère de ma famille hôte ont des aversions particulières contre :

- Le chewing-gum ?
- Le fait de porter un chapeau à table ?
- La musique rock, et à quel volume ?
- La fumée du tabac ?

Qu’en est-il des enfants de la famille ?

Quelles sont les dates d’anniversaire des membres de ma famille hôte ?

Comment s’organisent les transports ? Pour aller à l’école ? Dans le quartier ? Pour aller en ville ?

Puis-je écouter la chaîne haute-fidélité ou la télévision à n’importe quel moment ?

Quelles sont les coutumes concernant l’observation de cultes religieux ?

Dois-je vous appeler à la maison si j’ai plus de trente minutes de retard ?

Lorsque nous sortons en famille, dois-je payer mes entrées, mes repas, etc. ?

Comment s’organise-t-on pour le déjeuner à l’école ?

Est-ce que le Rotary prend en charge mes frais de déplacement à l’école ?

Dois-je participer à des réunions rotariennes ?

De quelles autres tâches pourrais-je m’acquitter dans la maison : tondre le gazon, nettoyer, m’occuper des enfants ?

Y a t il un autre point que vous voudriez porter à ma connaissance ?

Comment dois-je me comporter avec le personnel de maison ?

6.3. Discipline.

Le jeune doit s'adapter à la discipline de la famille hôte. Si un problème arrive, le jeune ne doit pas laisser la situation se détériorer et discuter franchement et amicalement avec ses parents d'accueil. Il doit s'adapter à sa famille d'accueil et non l'inverse. S'il n'arrive pas à résoudre le problème de cette façon, il doit en parler à son conseiller Rotarien rapidement.

6.4. Finances.

La famille hôte n'a aucune obligation de fournir de l'argent de poche (le Rotary Club y pourvoit), ni de financer les vêtements, les timbres, le téléphone et autres dépenses. Cela doit être payé par le jeune avec l'argent de ses parents naturels.

6.5. Mal du pays.

Tous les jeunes ont le mal de pays à un moment donné et à divers degrés. L'implication dans la vie de tous les jours est un bon remède. Par ailleurs, le jeune devrait rencontrer régulièrement les membres du club d'accueil, d'autres jeunes du programme d'échange, et aussi participer aux activités scolaires et de la communauté. Une discussion avec le conseiller devrait être la meilleure façon de résoudre ce genre de problèmes.

6.6. Problèmes de poids.

La majorité des jeunes participant à ce programme accuse un gain de poids dans les 3-4 premiers mois de l'échange. Un gain de 10 kg pendant cette période est presque courant. Cela cause des problèmes de vêtements et il est recommandé d'emmener des vêtements assez ample pour permettre ce gain de poids. Bien sûr, le meilleur remède est encore la prévention ...

6.7. Déménagement dans une autre famille ou retour à la maison.

Les jeunes doivent garder le contact avec toutes les familles pendant leur séjour et après l'année d'échange. Il est très frustrant d'être ignoré après avoir ouvert sa porte et son coeur.

En conclusion

En fin de compte, le jeune doit se rappeler qu'il ou elle est la clé qui ouvre la porte pour de futurs échanges. Bien sûr le comportement du jeune est important pour l'avenir de ce programme. Si les familles d'accueil ont apprécié la présence du jeune, elles voudront bien ouvrir leur portes à d'autres jeunes. A contrario, si une famille n'a pas aimé l'attitude d'un jeune, elle fermera sa porte pour toujours...

VII. Le District Hôte.

Le District d'accueil organisera certainement une journée d'information pour les jeunes au début de leur séjour. Le District peut organiser diverses activités comme des visites d'usines, de sites intéressants, etc. Les jeunes sont invités à participer à certaines réunions et à la Conférence et à l'Assemblée de District. Le Rotex (association d'anciens bénéficiaires d'échanges de jeunes) peut lui aussi organiser des événements pour les jeunes et l'agenda est habituellement envoyé au début de leur année d'échange. Les jeunes invités doivent répondre aux invitations et participer activement et régulièrement.

VIII. Le Club Hôte.

Le Club Rotary hôte est responsable du bon déroulement de l'échange et le premier contact entre le jeune et les Rotariens est :

8.1. Le Conseiller du Rotary.

Il (elle) est désigné(e) par le Rotary Club d'accueil. Il (elle) vérifie que le jeune est bien intégré et toutes ses décisions seront dans l'intérêt du jeune. Il (elle) ouvrira un compte bancaire au jeune et vérifiera si les dépenses sont régulières et fondées. Si le jeune a un problème, il pourra discuter avec lui (elle). Il (elle) sert à aider le jeune et accueillera avec plaisir la possibilité de servir de médiateur si les choses vont mal. Si le conseiller ne réussit pas dans sa mission, il faut en parler diplomatiquement avec le Club hôte.

8.2. Réunions de Club.

Le jeune est supposé être invité à assister aux réunions du Rotary et aux soirées avec conjoints pour s'intégrer aux membres et aux visiteurs. A la première réunion, il serait mieux que le jeune se présente lui-même. Cela aide à avoir confiance en soi. Le jeune trouvera avantage à avoir des contacts à ces occasions, qui lui permettront d'être invité par la suite à des week-ends, soirées, visites, vacances, etc...

8.3. Finances.

Le jeune doit recevoir par le Club qui l'accueille de l'argent de poche chaque mois ( ± 50 €) pour couvrir les frais de papiers, enveloppes, timbres et et autres pour son usage personnel. L'utilisation d'aérogramme réduit les coûts d'expédition, et on peut aussi utiliser Internet. Certains clubs invitent le jeune à ouvrir un compte bancaire sur lequel l'argent de poche est régulièrement versé. Le même compte peut servir à déposer l'argent donné ou envoyé par ses propres parents.

Fonds d'urgence.

Le programme impose aux jeunes de déposer sur un compte bancaire bloqué une certaine somme d'argent ( 300 € en France). Cet argent est utilisé pour des vêtements, des dépenses ou des besoins inattendus, et peut servir en fin d'année pour payer le voyage de fin d'année. Ce fonds est gardé pour protéger le jeune et l'empêcher d'être dans une situation embarrassante.

8.4. Faire des exposés.

Il est recommandé aux jeunes de prendre un jeu de diapositives à projeter aux familles d'accueil, Rotary Club et autres groupes. Ces diapositives montreront quelques images de la famille naturelle et de la maison, et une sélection de photos de leur ville et région, particularités touristiques et autres sujets d'intérêts particuliers. Quelques mois avant leur retour en France, le Rotary Club hôte demande de faire un exposé incluant ces diapositives et leur impressions sur leur année d'échange.

IX. L'école.

9.1. Présence régulière.

Une des conditions de l'obtention du visa vers le pays étranger est la présence effective à l'école. Le jeune est tenu d'aller à l'école régulièrement et de prendre part à toutes les activités.

9.2. Administration.

L'école est organisée différemment dans chaque pays et les jeunes doivent se conformer aux règles et coutumes des pays d'accueil. La discipline peut être plus ou moins rigide, et le travail à la maison plus ou moins important.

9.3. Programme scolaire.

Le programme des cours sera déterminé par la direction de l'école en relation avec le conseiller du Rotary, basé sur le formulaire de candidature, en présence du jeune la plus part du temps. Nous conseillons de profiter de l'expérience de ceux qui sont partis auparavant. La direction scolaire souhaite souvent discuter le choix des matières avec le jeune.

9.4. Uniformes scolaires.

Il est possible que le jeune aie à porter un uniforme lors de sa scolarité à l'étranger. Cela fait partie de l'ensemble, même si cela ne fait pas partie de nos habitudes. Soyons philosophe et prenons cela du bon côté.

X. La vie sociale.

10.1. Ambassadeur.

Pendant qu'il est accueilli comme Echange de jeunes du Rotary, le jeune doit se rappeler qu'il est un ambassadeur de la France et du Rotary. Les gens ont souvent tendance à juger le pays du jeune à son comportement. De ce fait, nous espérons qu'à tous moments les jeunes maintiendront un comportement exemplaire, au niveau physique, moral et éthique, de façon à ce que les gens se feront une excellente opinion de notre pays.

10.2. Exposés.

Pendant l'année de l'échange, le jeune devra parler à de nombreuses occasions aux Rotariens, Clubs services, groupes de jeunes, écoles, etc. Quand il rentrera chez lui, à son retour, il devra également parler de son expérience à des groupes équivalents de son pays.

10.3. Activités sociales.

Pour bénéficier au maximum de son année à l'étranger, le jeune devra prendre une part active dans la communauté qui l'accueille. Il (elle) devra saisir chaque occasion de participer à des clubs scolaires, de jeunes ou religieux et être un membre actif de ces groupes, particulièrement du Rotex et du Rotaract.

XI. La correspondance.

Les jeunes doivent commencer une correspondance avec leur Club hôte et leur famille d'accueil pour préparer leur année. Les jeunes doivent aussi écrire régulièrement à leurs parents ainsi qu'à leur Rotary Club parrain, qui sont intéressés par le succès de l'échange. Le moyen le plus rapide et le moins cher est actuellement Internet.
De retour chez lui, le jeune devra donner de ses nouvelles aux familles d'accueil (ou au moins à l'une pouvant transmettre l'information) et au club hôte, au moins pour les remercier.
Les bulletins de liaison demandés par le District doivent être envoyés régulièrement et en temps utile.

XII. Les voyages.

C'est normal pour le jeune de vouloir visiter le maximum du pays et du continent hôte. Cependant, cela ne doit pas se faire au détriment des responsabilités du jeune envers le Programme, les familles hôtes et les activités scolaires. Voyager avec la famille hôte ou des Rotariens est conseillé. Le District et le Rotex organisent des visites tout au long de l'année. De temps en temps, le jeune pourra recevoir des invitations pour voyager avec une famille différente de ses familles d'accueil. Avant d'accepter ces invitations, le jeune devra obtenir la permission de son Conseiller et de la famille hôte, conformément aux instructions reçues par le District.

Le voyage organisé.

Les Districts organisent habituellement un voyage de fin d'année. Ils proposent les endroits les plus agréables, les plus touristiques de la région, du pays, voire du continent concerné. De plus amples informations sur ce voyage seront fournies en temps utile. Le Rotex pourra aussi proposer des propositions alléchantes. Pour information, vous pouvez regarder le programme du Bus-Trip français réservé aux étrangers accueillis en France.

XIII. Les règles impératives des échanges.

Tous les jeunes doivent suivre les règles ci-dessous :

Un jeune pourra être immédiatement renvoyé en France si une de ces règles est transgressée.

XIV. La période d'adaptation.

Les parents peuvent apprécier qu'une absence de 12 mois transforme la personne qui est partie. Ils ont envoyé une gentille jeune personne mais retrouvent un jeune adulte plus mature avec une expérience avec laquelle il faut compter. Il est souvent difficile pour le jeune de reprendre la routine familiale qu'il avait laissé en partant, comme si l'année d'échange n'avait jamais existé. Beaucoup de patience et de compréhension sont nécessaires dans les premiers temps.

XV. Le formulaire de pré-inscription.

Si vous êtes intéressé par le programme d'échanges de jeunes du Rotary, cliquez ici et suivez les instructions !

XVI. Les adresses utiles.

La liste des ambassades et les conseils pour le visa

Visa Express
Marielle
3, rue Lebouis
75014 PARIS
Tel : 01 44 10 72 72

Le site du Gouvernement français : Conseils aux voyageurs

La maison des français expatriés

ANNEXES

La Marseillaise

A l'origine chant de guerre révolutionnaire et hymne à la liberté, la Marseillaises'est imposée progressivement comme un hymne national. Elle accompagne aujourd'hui la plupart des manifestations officielles.

L'histoire
En 1792, à la suite de la déclaration de guerre du Roi à l'Autriche, un officier français en poste à Strasbourg, Rouget de Lisle compose, dans la nuit du 25 au 26 avril, chez Dietrich, le maire de la ville, le "Chant de guerre pour l'armée du Rhin".
Ce chant est repris par les fédérés de Marseille participant à l'insurrection des Tuileries le 10 août 1792. Son succès est tel qu'il est déclaré chant national le 14 juillet 1795.

Interdite sous l'Empire et la Restauration, la Marseillaise est remise à l'honneur lors de la Révolution de 1830 et Berlioz en élabore une orchestration qu'il dédie à Rouget de Lisle.

La IIIème République (1879) en fait un hymne national et, en 1887, une "version officielle" est adoptée par le ministère de la guerre après avis d'une commission.
C'est également sous la IIIème République, le 14 juillet 1915, que les cendres de Rouget de Lisle sont transférées aux Invalides.
En septembre 1944, une circulaire du ministère de l'Education nationale préconise de faire chanter la Marseillaise dans les écoles pour "célébrer notre libération et nos martyrs".
Le caractère d'hymne national est à nouveau affirmé dans les constitutions de 1946 et de 1958 (article 2).

Né en 1760 à Lons-le-Saunier, Claude-Joseph Rouget de Lisle est capitaine du génie mais a mené une carrière militaire assez brève. Révolutionnaire modéré, il est sauvé de la Terreur grâce au succès de son chant. Auteur de quelques romances et opéras, il vit dans l'ombre sous l'Empire et la Restauration jusqu'à son décès à Choisy-le-Roi en 1836.

La partition

En quelques semaines, l' "Hymne des Marseillais" est diffusé en Alsace, sous une forme manuscrite ou imprimée, puis il est repris par de nombreux éditeurs parisiens. Le caractère anonyme des premières éditions a pu faire douter que Rouget de Lisle, compositeur par ailleurs plutôt médiocre, en ait été réellement l'auteur.
Il n'existe pas de version unique de la Marseillaise qui, dès le début, a été mise en musique sous diverses formes, avec ou sans chant. Ainsi, en 1879, la Marseillaise est déclarée hymne officiel sans que l'on précise la version, et un grand désordre musical pouvait se produire lorsque des formations différentes étaient réunies.
La commission de 1887, composée de musiciens professionnels, a déterminé une version officielle après avoir remanié le texte mélodique et l'harmonie.
Le Président Valéry Giscard d'Estaing a souhaité que l'on revienne à une exécution plus proche des origines de l'oeuvre et en a fait ralentir le rythme. C'est aujourd'hui une adaptation de la version de 1887 qui est jouée dans les cérémonies officielles.
Parallèlement, la Marseillaise a été adaptée par des musiciens de variété ou de jazz.

1er COUPLET

Allons enfants de la Patrie,
Le jour de gloire est arrivé !
Contre nous de la tyrannie,
L'étendard sanglant est levé, (bis)
Entendez-vous dans les campagnes
Mugir ces féroces soldats ?
Ils viennent jusque dans vos bras
Egorger vos fils et vos compagnes !

REFRAIN

Aux armes, citoyens,
Formez vos bataillons,
Marchons, marchons !
Qu'un sang impur
Abreuve nos sillons !

2
Que veut cette horde d'esclaves,
De traîtres, de rois conjurés ?
Pour qui ces ignobles entraves,
Ces fers dès longtemps préparés ? (bis)
Français, pour nous, ah ! quel outrage
Quels transports il doit exciter !
C'est nous qu'on ose méditer
De rendre à l'antique esclavage !

3
Quoi ! des cohortes étrangères
Feraient la loi dans nos foyers !
Quoi ! ces phalanges mercenaires
Terrasseraient nos fiers guerriers ! (bis)
Grand Dieu ! par des mains enchaînées
Nos fronts sous le joug se ploieraient
De vils despotes deviendraient
Les maîtres de nos destinées !

4
Tremblez, tyrans et vous perfides
L'opprobre de tous les partis,
Tremblez ! vos projets parricides
Vont enfin recevoir leurs prix ! (bis)
Tout est soldat pour vous combattre,
S'ils tombent, nos jeunes héros,
La terre en produit de nouveaux,
Contre vous tout prêts à se battre !

5
Français, en guerriers magnanimes,
Portez ou retenez vos coups !
Epargnez ces tristes victimes,
A regret s'armant contre nous. (bis)
Mais ces despotes sanguinaires,
Mais ces complices de Bouillé,
Tous ces tigres qui, sans pitié,
Déchirent le sein de leur mère !

6
Amour sacré de la Patrie,
Conduis, soutiens nos bras vengeurs
Liberté, Liberté chérie,
Combats avec tes défenseurs ! (bis)
Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !

7
Nous entrerons dans la carrière
Quand nos aînés n'y seront plus,
Nous y trouverons leur poussière
Et la trace de leurs vertus (bis)
Bien moins jaloux de leur survivre
Que de partager leur cercueil,
Nous aurons le sublime orgueil
De les venger ou de les suivre

 

Mis à jour au 02/09/13

Retour à la page d'accueil.